logo lettres de l'ile flottante.jpg

IL ÉTAIT UNE FOIS UN MONDE DE CHAIR ET DE PAPIER

Projetez-vous dans un monde où l’imaginaire de chacun pourrait s’exprimer librement. Un monde dans lequel de jeunes migrant(e)s mineur(e)s non accompagné(e)s venus de 7 pays différents rencontreraient durant deux semaines une vingtaine de Suisses sédentaires curieux et bienveillants. 

Du 11 au 24 avril 2022, à Mase, dans le cadre du Festival Lettres de Soie, ce monde est né et, croyez-nous, il fut bouleversant et porteur d’espoir. 

Audrey Cavelius fit naître une parole épistolaire entre les jeunes et les habitants du village.

François Burland et Myriam Schüssler firent grandir jour après jour l’imaginaire de jeunes humains déracinés vers leur géographie intime.

Christophe Gonet enregistra ces lettres et les glissa dans ses sons. 

Ecoutez…vous en serez transformés. 

LDS rés. Burland plan mur Sylvie.jpg

MODE D’EMPLOI

Usez de vos pieds et parcourez le village. 

Si votre téléphone est intelligent, il entendra la voix des œuvres. A chaque QR code correspond un échange épistolaire entre un Mineur Non Accompagné et un habitant de Mase (cf plan).

Si vous n’avez pas de casque, lisez les lettres du Fanzine disponible au magasin du village, dans les deux restaurants et au Raccard aux Physalis.

Si vous souhaitez lire l’ensemble des lettres de la famille Magnin, une migration du 19e siècle conservée aux Archivesd’Etat, rendez-vous au Raccard aux Physalis. (cf plan).

Si vous avez aimé ce travail, rendez-vous les 15, 16 et 17 septembre 2023 pour en voir l’intégralité durant le 6efestival de la Correspondance Lettres de Soie à Mase.

MANUELLA & AUDREYArtist Name
00:00 / 09:15
AMAN & RAPHYArtist Name
00:00 / 08:51
GRACE & PROSPER & FLAVIAArtist Name
00:00 / 11:39
SAMIYA & NORAArtist Name
00:00 / 04:36
LUCIANA & BRIGITTEArtist Name
00:00 / 08:11
ARIAM & LEAArtist Name
00:00 / 04:01
MAHDI & MANUELLAArtist Name
00:00 / 09:15
CHRISTOPHE & PROSPERArtist Name
00:00 / 04:48

FRANCOIS BURLAND

photo francois.jpg

Dans la boîte à souvenirs de l’artiste suisse François Burland, il y a cette série de timbres-poste des années 60. Sur ces petits bouts de papiers dentelés détaillés à la loupe, François Burland enfant découvre un univers fascinant : navires de toutes sortes et sous-marins de classe Typhoon, dont l’impact visuel impressionne durablement l’imaginaire du jeune garçon. Depuis plus de 25 ans, François Burland puise dans ses « réserves de guerre », il vivifie les idéologies de son enfance sans affirmer une vision politique, plutôt en faisant émerger humour, nostalgie et inventivité. 

 

François Burland est un artiste franco-suisse qui travaille au Mont-Pèlerin (VD, CH). Depuis plus de 25 ans, son œuvre déploie une palette d’expressions artistiques multiples : figures archétypiques au stylo bille qui font danser des cavaliers néolithiques montant des bêtes-monstres indomptables, jardins de début du monde sur fond de suie, nocturnes photographiques, série de poyas personnalisées sur fond de papier kraft ou brodées par des femmes touaregs, ou encore jouets réalisés à partir de matériaux de récupération. Le travail de François Burland appartient à la scène internationale. 

Depuis plus de 10 ans, il se consacre entièrement à des projets collectifs et s’engage tout particulièrement auprès des jeunes migrants mineurs non accompagnés. 

 

https://www.francoisburland.com/association-nela/

AUDREY CAVELIUS

ACavelius2.jpg

Comédienne, performeuse, metteuse en scène, Audrey Cavelius possède un trajet multiple et le remet en jeu constamment. Après des études littéraires, avec une spécialisation dans la traduction, elle entame une formation théâtrale à la Manufacture à Lausanne. Travaillant pour de grands metteurs en scène, Lupa, Coniglio, Gomez Mata, elle développera très vite des projets personnels. Au centre de ses préoccupations, l’identité et toutes ses formes. L’identité comme un chantier perpétuel où se frottent et s’entrechoquent nos constructions, nos êtres profonds, nos potentiels en veille ou rugissants. Un sujet aux possibles infinis, offrant la possibilité à l’artiste d’approfondir sa relation à la transformation et aux métamorphoses. Dispositions d’esprit, Autoportraits, Living Gallery, La poétique de l’autre, Variations, Séries, toutes ces pièces présentent la jouissance et l’intranquillité de nos intériorités mouvantes. 

 

Plusieurs fois lauréate de prix importants au niveau suisse, Audrey Cavelius poursuit sa carrière dans sa passion pour l’autre, la rencontre, les projets polyphoniques. A la suite d’une collaboration avec l’artiste François Burland fin 2019, elle donne une nouvelle ampleur à son travail. Autres et Un Abri est le résultat du travail au contact de jeunes migrants, aux parcours cabossés, déracinés, interrompus. En les encourageant à oser se projeter dans des versions d’eux différentes, l’artiste leur donne l’opportunité de renouer avec des liens profonds et d’en créer de nouveaux, aussi réels que le réel.

 

http://nonamecompany.weebly.com

MYRIAM SCHUSSLER

Myriam Schüssler.png

Diplômée en 2012 d’une licence bande dessinée à l’institut Saint Luc

(Belgique) puis d’un master du pôle image imprimée à l’Académie

Royale des Beaux Arts de Bruxelles, Myriam Schüssler installe son

atelier dans un camping-car qui lui permet d’aller à la rencontre de

différents publics et événements à travers l’Europe. On la rencontre

alors sur nombre de festivals de micro-éditeurs, présentant des travaux

individuels ou issus de son collectif la Camaraderie ; et proposant des

ateliers d’impression impromptus.

Elle entame en 2017 une collaboration avec l’artiste suisse François

Burland et son association NELA. Ensemble iels poursuivent une série

de projets collaboratifs ancrés dans des lieux divers. Ces oeuvres

collectives couvrent des formes variées comme des fanzines, gravures,

collages, fictions radiophoniques.

Myriam mène parallèlement une pratique de céramiste, technique à

laquelle elle s’est formée à l’Istituto Flora à Turin (Italie, 2019).

Actuellement son atelier se trouve à Grenoble.

https://www.instagram.com/myriamschussler/

CHRISTOPHE GONET

PHOTO CHRISTOPHE_edited.jpg

Multi-instrumentiste, Christophe Gonet entre en musique par l’euphonium qu’il jouera dans différentes fanfares avant de créer, en 1997,  le groupe de métal Mout. En 2005, il rejoint le trio Chambre Avec Vue (trio) en 2005 à Lausanne, et se dédie dès lors à son nouvel instrument de prédilection : la guitare basse. En 2012, il crée GONSHOT’S, pseudonyme sous lequel il développe ses propres projets. En 2013, il compose les musiques originales du film Save the world de Sylvain Renou qui sera sélectionné aux Swiss Awards. Depuis 2013, il collabore étroitement avec Audrey Cavelius aux projets de la compagnie de théâtre NoNameCompany, en tant que compositeur et interprète. Christophe Gonet a travaillé avec Karim Bel Kacem sur le spectacle et le film Eromania ainsi qu’avec Alain Borek sur les spectacles L’espace et nous et Boucle d’or 2021. Il réalise également la musique et l'habillage sonore des Podcasts "Où est Louis" et "Art'scool".

https://christophegonet.weebly.com