LETTRES D’EXIL ET D’AVENTURE

Christine Aymon1.jpg
aymon.jpg

LES LETTRES DU CARTOONISTE HANI ABBAS

LES ÊTRES DE L’ARTISTE CHRISTINE AYMON

ECURIE DES CHEVRES du 10 avril au 10 juillet 2021 - MASE - VAL D'HERENS

Horaires : mercredi et samedi 14h-18 h

Gardiennage assuré par la Société des Écrivain(e)s Valaisan(ne)s
en résidence jusqu’au terme de l’expo.

 

Samedi 10 avril                   Anne Martin

Mercredi 14 avril                Nathalie Héritier

Samedi 17 avril                   Sabine Zaalene

Samedi 24 avril                   Florence Maurer et Pat Genet + Christine Aymon

Mercredi 28 avril                Catherine Zufferey

Samedi 1er mai                  Sabine Dormond

Samedi 8 mai                     Virgile Elias Gehrig

Mercredi 12 mai                 Eve-Line Berthod

Samedi 15 mai                   Chiara Meichtry-Gonet

Samedi 22 mai                   Leïla Dorsaz

Mercredi 26 mai                Michel Cretton

Samedi 29 mai                  Yves Gaudin

Samedi 5 juin                    Solam Riondel + Christine Aymon

Mercredi 9 juin                  Gabriella Baggiolini

Samedi 12 juin                   Nina Pellegrino

Samedi 19 juin                   Stéphanie Schwitter

 

INFOS COVID

En dehors de cet horaire, nous répondrons selon nos disponibilités uniquement pour des groupes de 6 à 9 personnes, sur demande la veille au plus tard  (079 624 80 66).

Tout changement possible selon l’évolution des demandes.

  • GRAINE D’AVENTURE

Lorsque nous travaillions à l’idée d’une édition de « Lettres de Soie » placée sous le thème de l’exil et de l’aventure, le dessinateur et caricaturiste Patrick Chappatte nous a suggéré de rencontrer Hani Abbas

HANI ABBAS

www.cartooningforpeace.org/dessinateurs/hani-abbas/.

 

Né dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk en Syrie en 1977, ce cartooniste engagé et collaborateur de plusieurs médias au Moyen Orient, fut menacé par les services secrets syriens.  Condamné, avec les siens, à l’exil, il finit par trouver refuge en Suisse où il put continuer à dénoncer les horreurs de la guerre. Kofi Annan lui remet en mai 2014 le Prix international du Dessin de Presse. Hani Abbas parle en traits. C’est son langage le plus intime. Il aura accepté de s’exprimer en mots à une seule occasion : une rencontre de hasard sur FB avec la fondatrice d’une entreprise sociale SEP Jordan, Roberta Ventura. Elle flashe sur un dessin, et de ce lien naîtront des lettres bouleversantes.

Rédigées en arabe, traduites en français par Annick Leclerc et en anglais également par May Zouhair Samhouri, ces lettres racontent avec une rare intensité le deuil d’un pays, la peur, la résistance, la colère, l’espoir qui fluctue et l’amour qui triomphe de tout. Véritable coup de poing, c’est aussi un coup de cœur du Festival. 

CHRISTINE AYMON

http://www.christineaymon.ch/

 

Pour entretenir l’idée de la Correspondance qui est à l’origine de toute la démarche du Festival, nous avons associé aux lettres d’Hani Abbas une artiste plasticienne suisse, témoin de son époque: Christine Aymon

Aux fibres et aux papiers, l’artiste établie à Veyrossaz, active sur la scène suisse et à l’étranger depuis plus de 40 ans, mêle parfois d’autres matières : le foin, le goudron, l’ardoise, le métal ou le verre. Tissage, sculpture, collage, installation, Christine Aymon défend un travail « humaniste », nous livrant des fragments d’humanité à connotations sociales. 

  • CORRESPONDANCES D’EXIL ET D’AVENTURE

Dans cette rencontre provoquée par Lettres de Soie, Christine Aymon amplifie les mots de l’exil d’Hani et nous offre une aventure humaine. Hani Abbas amplifie les traits du sentiment d’exil permanent de Christine et nous offre une aventure humaine. 

Le graphiste et artiste Dominique Studer fabrique le pont entre le visible et l’indicible. 

2bbcb2b1-ec75-4477-ad5b-a2e7d2c69be2.jpg
abbas.jpg
Lettre_Hani.jpg