© 2017 by Domstuder.com

SPONSORS PRINCIPAUX

EUGÉNIE DE TREYTORRENS (1785-1856)

Haute bourgeoisie vaudoise (LNA) et protestante

L'AMOUR EN BOÎTES - EXPOSITION

« Les palettes d’expression de l’amour sont infinies. Comment ont-elles évolué à travers les siècles ? C’est ce que vous pourrez découvrir dans le cadre de l’exposition ’« Amour en boîte », qui vous propose une balade à travers plusieurs correspondances amoureuses conservées aux Archives de l’Etat du Valais. Vous y verrez un officier parti au service étranger déclarer sa passion à son épouse restée en Valais, un jeune couple, Eugénie de Treytorrens et Charles d’Odet, se rabibocher douze fois avant de rompre définitivement ou un jeune politicien tout tenter pour conquérir sa bien-aimée. Au-delà des sentiments, les mots nous disent la manière dont une époque a exprimé l’amour sous toutes ses formes ».

 

Pierre-Charles-Marie-Louis d’Odet (1.8.1776 – 3.4.1846)

Fils de Louis d’Odet (1743 – 1836) et de Julie de Rivaz (1749 – 1820), il est issu d’une famille dont les biens sont avant tout fonciers, menant une « existence modeste et laborieuse ». En 1811, lorsqu’il rencontre Eugénie de Treytorrens, il est conseiller municipal de la ville de Sion et capitaine à l’armée. « Personnalité dont on loue l’honnêteté et le sérieux », il est cependant « malheureux avec les femmes ». 

En 1820, il épouse Aglaé de Bons (1797 – 1864), avec laquelle il a neuf enfants.

 

Françoise-Eugéniede Treytorrens (23.4.1785 – 1.2.1856)

Fille de Samuel-Henry de Treytorrens (1740 – 1823) et de Françoise Borel (1763 – 1840), elle grandit sur le domaine de Guévaux, au bord du lac de Morat. Elle y mène une vie privilégiée et reçoit une éducation soignée qui la prépare à briller en société. « Animée d’un instinct de catholicisme », se destinant même au couvent, elle se rend à Sion où, par l’intermédiaire de madame Tousard d’Olbec, elle fait la rencontre de Charles d’Odet.

En 1818, elle épouse Charles Stoecklin (1793 – 1842), notaire fribourgeois. 

Château de Treytorrens,

à Guévaux (FR)

Sion, maison d'Odet

au sommet de la rue des Châteaux

CHARLES D'ODET (1776-1846)

Haute bourgeoisie valaisanne (LNB)

et catholique