© 2017 by Domstuder.com

SPONSORS PRINCIPAUX

LETTRES (A JEANNE?)

D’APRÈS LA CORRESPONDANCE AMOUREUSE DE VITAL BENDER.

Réalisation et voix Mathieu Bessero-Belti

Musique Julien Pouget

Assistanat et chorégraphie Laure Dupont

Images et montage Gaël Métroz

Danse Margaux Dorsaz, Monique Décosterd et Elisa Bessero-Belti

Scénographie Hélène Bessero-Belti

Administration Vanessa Lixon

Contribution amicale Anna Marzi, Camille Carron et Jérôme Meizoz

Merci à Vital, Bernard, Ida et toute la famille Bender

Mathieu Bessero-Belti à la voix et Julien Pouget au piano nous livrent les mots du poète sortis d’un carton resté caché depuis 2002 au fond d’un grenier.

On y découvre l’homme et ses élans amoureux. Il y a Vital Bender le poète évidemment, son écriture comme une âme béante et sa musicalité. Et il y a l’homme, derrière, à peine dissimulé. Qui a laissé entrevoir un bout de lui-même. Un homme à peine voilé, nous laissant entendre la mélodie de ses jours intimes et de ses nuits d’insomnie. Un homme en marge, inspiré par les vents, le soleil rasant, les montagnes vertigineuses.
Inspiré par la frayeur et la splendeur des femmes. Dévoré par les mots. Un poète - un fou? - Un poète fou d’amour surtout.


Puis la rencontre avec l'ancien colocataire et meilleur ami de Vital. Il nous a ouvert sa porte et nous a avoué être en possession d’un carton rempli d’écrits manuscrits (brouillons de poèmes et de lettres) que Vital Bender lui avait expressément demandé de conserver. La découverte d'une (cor)respondance amoureuse enflammée, nous a donné envie de la partager avec le public et de l'accompagné de vidéo et de musique.

 

 

Julien Pouget, musicien, chanteur et compositeur, écrit ses premières chansons vers l’âge de 14 ans. Il crée depuis 2001 de nombreuses compositions pour le théâtre, la danse et le cinéma, notamment pour les films de Gaël Métroz. Autodidacte de talent, il joue de tous les instruments, mais son premier amour reste le piano.

 

D’abord comédien, le parcours de Mathieu Bessero-Belti comme metteur en scène commence en 2007, date de fondation de la Compagnie MLADHA, avec Yes, peut-être de Duras. Amoureux des mots et de la littérature contemporaine, il travaille autour de l’écriture poétique et de la liberté qu’elle offre à l’imaginaire et à la rêverie.

 

Né le 13 octobre 1961 à Fully, Vital Bender a vécu et écrit dans la Ferme du Grand-Botza qu’il appelait sa ferme aux quatre vents. Passionné de haute montagne, il se consacre à la poésie, au récit et au roman. Il met fin à ses jours en 2002, en s’allongeant sur les voies de chemin de fer, un walkman sur les oreilles. Poète l’hiver, ouvrier agricole l’été, Vital Bender crée une poésie nouvelle et originale. A la fois sensible et onirique, elle oscille entre solitudes, fantasmes et paysages. En 1996, il reçoit le Prix d’encouragement de l’Etat du Valais.

 

 

 

1985      Lettre à Jeanne et Sommeil levant         Ed. Poésie vivante - Genève

1986      L’instant indompté         Ed. Saint-Germain-des-Prés - Paris

1989      Rivage errant    Ed. Poésie vivante - Genève

1994      Cette île qui te ressemble           Ed. Sauvagine - Genève

              Le deuil du hibou            Ed. Vernay - Genève

1997      En des ailleurs brûlés : poèmes                Ed. Monographic - Sierre

2000      Demain avant de naître               Ed. à la Carte - Sierre

              La sève du temps            Ed. à la Carte – Sierre

 

la correspondance amoureuse pour Mathieu Bessero:

La correspondance amoureuse c’est une confidence tenace

gravée dans le marbre de nos émotions fugaces.